Rechercher un séjour

 

 telephone blanc1 04 92 46 71 72                     

Suivez-nous sur :

Le Tour du Jotunheimen en ski de randonnée nordique

Ski de randonnée nordique - Norvège

Code : NOR01

Durée : 8 jours - 7 nuits

8 jours d'activités


Niveau physique :

Mode : Accompagné


Thèmes : En itinérance


Á partir de 2 365 €

Ce massif, qui réunit les 2 plus hauts sommets de Norvège, Galdhopigen (2469 m) et Glittertind (2464 m), se prête admirablement à la pratique du ski nordique.

De larges et longues vallées sauvages, seulement habitées par des rennes, des lagopèdes et… des skieurs passant d'un refuge à l'autre, procurent une sensation d'isolement extraordinaire. Le cadre de haute montagne est ici très réel, avec 11 sommets dépassant 2000 m, souvent couverts de glaciers descendant très bas. Le profil nordique reste pourtant présent, et si chaque jour nous pouvons franchir un col, celui-ci est toujours accessible en ski nordique. Les montées sont ici régulières, les descentes longues et sans trop de surprise, la neige de grande qualité. Les étapes se font en refuges confortables ; les bagages sont transportés par un attelage de chiens de traîneaux !




Le prix comprend

- le vol aller-retour Paris-Oslo

- les transferts internes

- le transport des bagages tel que prévu (par les chiens de traîneaux du J5 au J7)

- l'encadrement

- la nourriture du J1 au soir au J8 matin

- l'hébergement

- les taxes aériennes

 

Prix sans les vols : déduire 200 € ; nos prestations commencent alors à la gare de Gardemoen (attention aux horaires de train pour Otta puis du taxi pour Hindseter).

Attention ! Si vous prenez les vols de votre côté, merci de prendre au préalable contact avec nous, pour que vos vols arrivent/repartent à peu près en même temps que le reste du groupe : à l’arrivée comme au retour, les vols sont couplés avec des trains ou bus.


Le prix ne comprend pas

- le transport des skis par avion

- la location du matériel (skis de randonnée nordique, bâtons, chaussures)

- les peaux de phoques (autocollantes, pour les montées)

- les boissons et dépenses d'ordre personnel

- les assurances

- tout ce qui n’est pas indiqué dans « Les prix comprennent »

 

Suppléments, options et réductions :

- location de l’équipement de ski nordique possible sur place (skis, chaussures, bâtons) : environ 100 €

- location de peaux de phoques (autocollantes) : 20 € la paire. Nous prévenir à l’avance. Nous les apporterons de France (pas de location possible sur place).

Jour 1 : Paris - Oslo - Vagamo–Hindseter Vol Paris - Oslo

Vol Paris - Oslo. Transfert en train dans la vallée de la Sjoa, à 3h de l’aéroport. Puis transfert de Otta à Hindseter (1h en taxi bus). Installation à l’auberge d’Hindseter, au cœur d’une des plus belles vallées de Norvège, chez nos amis norvégiens.

Dîner et nuit en auberge à Hindseter.

 

Hébergement : en auberge

 

Jour 2 : Vallée de la Sjoa

Une première prise de contact avec la neige norvégienne dans la très belle vallée de la Sjoa, où nous skions dans un décor très sauvage et très ouvert de forêt de pins arctiques, de lacs et de rivières gelées. Peut-être aurons-nous la chance de croiser la piste d’un élan ou de rennes.

Dîner et nuit en auberge à Hindseter.

 

Distance : 17 à 25 km

Dénivelé + : 400 m à 500 m

Dénivelé - : 400 m à 500 m

Hébergement : en auberge

 

Jour 3 : Hindseter (900m) – Glitterheim

Nous filons skis aux pieds en direction du refuge de Glitterheim, situé au pied du 2ème sommet de Norvège : le Glittertind (2464 m). La montée est facile et régulière.

Dîner et nuit au beau refuge gardé de Glitterheim.

 

Distance : 25 à 30 km

Dénivelé + : 500 m

Dénivelé - : 100 m

Hébergement : en refuge

 

Jour 4 : Glitterheim - Gjendesheim

Les trois vallées : Veodalen, Russadalen, et Sjoadalen : vallonnées et spectaculaires, se terminant par une longue descente sur Gjendesheim, une des plus belles étapes de ce tour, aux panoramas fantastiques.

Portage partiel, nous retrouvons l’ensemble des bagages ce soir.

Dîner et nuit au refuge gardé de Gjendesheim.

 

Distance : 22 km

Dénivelé + : 500 m

Dénivelé - : 1000 m (en 3 fois)

Hébergement : en refuge

 

Jour 5 : Gjendesheim - Gjendebu - Fondsbu (1070 m)

Rencontre avec le musher et ses chiens. Après avoir chargé les bagages (on vous remettra un sac spécifique pour les bagages et vous avez la possibilité de laisser des affaires que vous retrouverez à Vagamo), nous filons skis aux pieds sur le lac de Gjende, immense lac de 20 km de long, enchâssé entre de hautes montagnes. Les chiens partent devant et nous suivons leurs traces avec en point de mire le refuge de Memurubu, dans un premier temps. Au loin, on distingue le hameau que constitue le refuge de Gjendebu. Nous sommes au cœur du massif du Jotunheimen.

La suite de l’étape, très belle et très sauvage, traverse des plateaux d’altitude très isolés.

Montée dans la Vesleadelen ; nous quittons les bouleaux de Gjendebu pour grimper dans le « grand blanc » jusqu’à 1370 m d’altitude (très respectable sous cette latitude !). Commence alors une traversée vallonnée et magnifique jusqu’aux contreforts du lac de Bygdin, immense lac de 30 km de long, que nous aborderons après une courte et jolie descente sur ses 3 derniers km !

Nous voici arrivés au hameau de Fondsbu, un des plus beaux refuges du DNT (Den Norske Turistforening).

Dîner et nuit au refuge gardé de Fondsbu.

 

Distance : 34 km

Dénivelé + : 400 m

Dénivelé - : 300 m

Hébergement : en refuge

 

Jour 6 : Fondsbu - Olavsbu (1440 m)

Nous quittons à regret Fondsbu et son site magnifique pour prendre de la hauteur au cœur des montagnes. Objectif : un petit refuge appelé Olavsbu, que l’on atteindra en remontant la vallée de Mjolk (Mjolkedalen). Après une 1ère montée, nous arrivons au lac de Mjolk, que nous longerons sur 2 km. Puis nous partons vers un petit col sans nom (1600 m), qui nous permettra d’atteindre le refuge d’Olavsbu, après une belle descente. Ce refuge est non gardé mais très bien équipé, comme tous ceux du DNT en Norvège : poêle à bois, batterie de cuisine et nourriture.

Dîner et nuit au refuge Olavsbu.

 

Distance : 15 km

Dénivelé + : 630 m

Dénivelé - : 250 m

Hébergement : en refuge

 

Jour 7 : Olavsbu - Spiterstulen (1106 m)

Une longue étape de notre raid. En direction tout d’abord de Leirvassbu, par une succession de petits passages en montée et descente, nous obliquerons ensuite, par une montée de 100 m en dénivelé (altitude 1490 m), dans la grande vallée de la Visdalen. Ici, nous attend une des plus longues descentes du tour jusqu’au refuge de Spiterstulen, admirablement situé entre les deux sommets les plus hauts de Norvège.

Si vous étiez avec les chiens de traineau, derniers adieux à notre musher et ses vaillantes bêtes.

De là, transfert jusqu’au village de Vagamo où vous retrouvez à l’hôtel l’ensemble de vos bagages.

Dîner et nuit à l’hôtel Vaga, au cœur du village traditionnel avec sa belle église en bois-debout.

 

Distance : 22 km

Dénivelé + : 400 m

Dénivelé - : 700 m

Hébergement : en hôtel

 

Jour 8 : Vagamo - Oslo - Paris

Transfert tôt le matin jusqu’à Otta, puis par le train nous gagnerons l’aéroport d’Oslo (Gardemoen). Vol retour sur Paris.

 

Nous pouvons être parfois amenés à modifier l'itinéraire indiqué : soit au niveau de l'organisation (problème de surcharge des hébergements, modification de l'état du terrain, éboulements, sentiers dégradés, etc.), ou des conditions météos. Ces modifications sont toujours faites dans votre intérêt, pour votre sécurité et pour un meilleur confort !


Formalités

Se munir de votre carte d'identité ou de votre passeport en cours de validité pour les ressortissants français. Pas besoin de visa.


Niveau

Niveau 4 / 5

Bon skieur nordique. Itinéraire journalier de 15 à 25 km avec un dénivelé de 400 à 650 m en montée et de 100 à 750 m en descente. Etape de 4 à 6/7h de ski sur piste damées ou hors traces. Skieur à l'aise et passe partout. La technique de base doit être maîtrisée. Vous savez gérer votre vitesse et les changements de direction. Le séjour peut se dérouler en itinérance, avec un changement d'hébergement à chaque étape. Le relief, plutôt peu difficile par beau temps, peut cependant devenir rude en cas de mauvais temps.

Endurance et solidarité sont nécessaires. Le relief est peu difficile par beau temps, mais peut cependant devenir rude en cas de tempête, toujours possible sous cette latitude. Néanmoins, les journées, déjà longues à cette époque, sont un gage de sécurité important.


Hébergement

En auberges ou hôtels (3 nuits), en chambre de 2 ou 3 personnes.

En Refuges (4 nuits) du DNT (Den Norske Turistforening), en dortoir. Ces refuges très bien équipés sont gérés par l’organisme DNT, qui les a créés. Ils sont gardés pour la plupart (3 à 4 semaines par hiver), sauf quelques-uns comme celui d’Olavsbu. Ce sont alors des refuges en self-service, bien équipés, avec une réserve de bois et de nourriture. Vous n’avez donc pas à transporter de nourriture (à part bien sûr le pique-nique).

Douches possibles les J1, J2, J4, J5, J7 (attention, sujet à modification en-dehors des J1, J2 et J7… en plus, ou en moins !).

Saunas possibles les J1, J2, J5 et J7.


Portage des bagages

Les J1 et J8 sont des jours de voyage ; vos bagages vous accompagnent dans le train et l’avion.

Vous ne portez qu'un sac avec vos affaires de la journée et votre pique-nique les J2, 5, 6 et 7. Les J3 et 4 vous portez vos affaires nécessaires pour la nuit du J3, et vous retrouvez l’ensemble de vos bagages le J4 au soir.

Bagages transportés par véhicule, puis par un traîneau tiré par des chiens du J5 au J7.

Il est nécessaire et indispensable d’avoir un sac de voyage ou un sac à dos dans lequel vous laisserez vos affaires de la journée, pas trop volumineux et suffisamment imperméable pour résister aux intempéries toujours possibles.

Le poids maximum de vos affaires à transporter sera de 8 kg maximum.


Groupe

De 6 à 12 participants.


Encadrement

Par un moniteur de ski nordique ou un guide de haute montagne français, diplômé d’Etat.

+ l’assistance d’un musher avec son traîneau et ses chiens du J5 au J7 (3 jours).


Equipement individuel

Sous-vêtements :

Pour le haut : 1ère couche en laine mérinos, type Icebreaker, 200 à 250 g (idéal pour rester au chaud et avoir des sous-vêtements sans odeur.)

Pour les jambes : 1ère couche en laine mérinos, type Icebreaker, 200 à 250 g 

PROSCRIRE LE COTON pour l’effort qui, bien que confortable, devient très froid lorsqu’on a transpiré.

- Un équipement type ski nordique, pantalon de ski (adapté aux mouvements) ou montagne, etc.

- 3 ou 4 paires de chaussettes adaptées (Icebreaker en laine Merinos ou autre, mais la laine Mérinos, outre son pouvoir calorifique ne laisse pas d’odeur)

- Une veste polaire minimum 200 g au m²

- Une veste Goretex (important contre le vent), ou un coupe-vent imperméable laissant passer la transpiration

- Un surpantalon Goretex.

- Un bonnet + un « bœuf » (foulard permettant de se masquer le visage)

- Une paire de guêtres (facultatif)

- Une bonne paire de moufles, des gants chauds (ajouter une paire de gants de soie)

- Un sifflet (accessoire de sécurité)

 

Matériel de ski nordique :

- Une paire de skis, 55 à 65 mm de large, à écailles, à carres. Les descentes ne sont pas difficiles mais peuvent le devenir si la neige se transforme. Peu de chance (ou malchance) de la voir se transformer à ces dates.

- Les peaux autocollantes qui vous permettront de franchir plus facilement les petits cols que nous rencontrerons. Elles sont aussi un gage de sécurité car moins de fatigue et moins d’énergie dépensée.

- Bâtons métalliques (sinon, gare à la casse), de type télescopiques (2 brins, avec panier assez large).

- Chaussures de ski nordique montantes, chaudes et imperméables + éventuellement, sur-chaussures (mais actuellement les chaussures sont de bonne qualité).

 

Pour le pique-nique :

- Boite Tupperware. Pour mettre vos sandwiches à l’abri

- Couverts et couteau de poche

- Bouteille thermos métallique de 1,5 L

 

Contre le soleil :

- Lunettes de soleil (type glacier) + masque de ski alpin (indispensable en cas de mauvais temps !)

- Crème solaire et protection lèvres (indice élevé)

 

Après l’effort :

- Une paire de tennis légère, style jogging pour le soir

- Vêtements de rechange

- Une trousse de toilette personnelle minimale et une serviette de toilette mini

- Une mini pharmacie : médicaments personnels, élastoplaste, biogaze ou "2ème peau", gaze, désinfectant, arnica en granules et aspirine en cas de petits bobos...

- Une lampe de poche ou une frontale avec piles de rechange

- Un duvet (une qualité moyenne suffit, mais le duvet reste indispensable).

 

Bagages :
- Un sac à dos confortable de 40 à 50 litres pour porter vos affaires personnelles et le pique-nique durant la journée. Mieux vaut un grand sac avec peu de choses dedans, facile à porter avec une ceinture ventrale (indispensable) qu’un petit sac peu confortable, fragile et ne laissant pas de possibilité de ranger sa veste par exemple (ça arrive même en Norvège !).

- Un bagage suiveur : un sac à dos ou un sac de voyage pas trop grand et en bon état et si possible imperméable ou bien équipé en sac plastique.

Accueil

Le jours 1 à l’aéroport à Paris ou à Oslo Gardemoen.

 

Accès

- En avion :

Départ et retour se font à l'aéroport de Paris-Roissy Charles de Gaulle ; départ à priori le matin, et retour en fin de journée à Paris.

Vols réservés (à l’aller et au retour entre Paris et Oslo), fonction des dates de départ, sur les compagnies régulières suivantes : Air France/HOP (vol direct), Norwegian (vol direct), ou équivalent. Prévoir de se présenter au moins 2h avant le départ à l’aller ; prévoyez également du temps pour récupérer vos bagages au retour si vous devez continuer en province.

Départ province, Genève, Bruxelles : souvent possible, pas toujours direct. Si vos heures d’arrivée / départ ne correspondent pas à ceux des vols de Paris, vous voyagerez seuls jusqu’à Otta. Nous consulter, nous ferons au mieux pour vous arranger. Généralement, ces départs entrainent un supplément.

Pour les départs de province, une demande spéciale doit nous être adressée. Dans ce cas, fonction des horaires et des disponibilités, le vol peut être opéré par d’autres compagnies. Prévoir un surcoût qui sera précisé en cas de confirmation de votre part.

Une convocation individuelle est envoyée à chaque participant, en général trois semaines avant le départ du voyage. Cette convocation reprend dans le détail l’ensemble des vols internationaux liés à ce voyage.

VOS SKIS EN SOUTE

Attention ! La compagnie Air France autorise un seul bagage en soute par passager, pour un poids maximum de 23 kg ; si vous avez plusieurs bagages ou que vos bagages pèsent plus de 23 kg, vous devrez payer un supplément, directement à l’aéroport.

Le cas des équipements de ski :

Votre équipement de ski est désormais considéré comme un bagage ; il doit être dans une housse, il ne doit pas dépasser 23 kg.

Si c’est votre seul bagage, ce sera gratuit.

Si la housse vient en plus de votre bagage, vous devrez réserver et régler le transport du bagage supplémentaire à l’avance sur le site web de la compagnie. A l’aéroport, cela vous coûtera plus cher !

Sur la compagnie Norwegian, 2 bagages en soute sont compris dans le prix du vol mais le transport de la housse de ski doit être réglé en plus, 55 €/housse environ si payé en ligne à l’avance.

Saisir un commentaire sur ce séjour

Newsletters
Vous souhaitez recevoir l'actualité de La Vie Sauvage ? Inscrivez-vous à notre newsletter.

logo queyraslogo Hautes Alpes     logo parc

 

 

 

 

 

© Copyright 2013 - 2017- La vie sauvage - tous droits réservés

Webmaster : Livia RECCHIA - Ce site utilise la plateforme We